Un point sur la situation actuelle du PF 31

Voici un texte détaillant l'historique de la mobilisation contre la fermeture du PF 31 et sur la situation actuelle.

20/05/2015

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Retour sur la mobilisation et aperçu de la situation actuelle du Planning Familial 31

 

Nous voulons en premier lieu remercier les personnes, associations, collectifs… qui nous ont soutenu-e-s le long de cette mobilisation. L'objectif de ce texte est de clarifier les raisons qui nous ont amené-e-s à nous mobiliser et éclaircir les choix et actions que nous avons menés. De plus, il nous paraissait important de vous tenir informé-e-s de ce qu'est notre situation aujourd'hui.

 

Historique de la mobilisation.

 

C'est le 19 novembre 2014 que le PF31 a tiré la sonnette d'alarme, l'association courrait alors un risque de cessation de paiement. Inquièt-e-s, nous avons donc écrit à tous nos financeurs (une quinzaine au total + lien site) pour les alerter sur la fragilité financière du PF31. Seulement une partie d’entre eux ont répondu à notre invitation du 18 décembre. A l'exposé de notre situation, ils nous ont signalé l'impossibilité pour eux de nous apporter une aide financière d'urgence.

Pendant les deux mois qui ont suivi, malgré les échanges, les courriers et les rencontres avec les différents financeurs aucune réponse concrète n’a été apportée pour éviter la fermeture. A la mi-janvier nous étions toujours dans l'incertitude quant à l'avenir du PF31 : sans aide financière immédiate l'association était alors contrainte de fermer ses portes en février.

C'est cette situation d'urgence et le manque de réponses qui nous ont amené-e-s à mobiliser plus largement à la mi-janvier.

Le 17 janvier, nous avons organisé une manifestation pour les 40 ans de la loi Veil, où nous avons alerté et communiqué sur nos difficultés. L’organisation de cette manifestation s’étant faite dans l’urgence, nous n’avons pas pu communiquer aussi largement que nous l’aurions souhaité.

Le 20 janvier, nous avons décidé en Conseil d'Administration de fermer les permanences du PF31. Celles-ci sont restées fermées du 26 janvier ou 16 mars. Cela étant, toutes les autres activités de l’association ont continué, dont l’indispensable travail administratif qui croissait en ce temps de crise.

Le 30 janvier, nous avons organisé une réunion publique à la Chapelle pour faire l’état des lieux de la situation. Ce jour-là, plusieurs organisations ont manifesté leur soutien et nous ont communiqué leur souhait de s’impliquer davantage dans la mobilisation.

Le 6 février, a suivi une réunion inter-organisations qui a débouché sur l'écriture collective d'un communiqué qui exposait le rôle indispensable du PF31 en Haute-Garonne et les difficultés spécifiques de l’association, dans un contexte de précarité et fragilité associative.

Pendant les vacances de février, le Planning Familial 31 a installé des tables d'informations dans la rue dans le but d’informer au-delà des réseaux militants. Le 13 février, un rassemblement a été organisé à Jean Jaurès dans le même objectif.

 

Enfin, le 25 février, une table ronde avec l'ensemble des financeurs du Planning Familial a eu lieu à la préfecture. Des personnes, collectifs et associations, etc. étaient là en soutien.

Lors de cette table ronde, des pistes pour une aide exceptionnelle auprès du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes ont été évoquées. L’ARS s’était auparavant engagé pour un soutien complémentaire.

 

Notre situation aujourd'hui :

 

Nous nous réjouissons que la fermeture définitive du PF31 ait été évitée grâce à la mobilisation et aux dons.

Afin de pouvoir recevoir cette aide financière exceptionnelle, il nous a été demandé de fournir un budget prévisionnel de l'association basé sur un fonctionnement a minima. Ce qui a été fait.

Le 16 mars nous avons décidé de rouvrir les permanences, dans la perspective de recevoir cette aide qui seule pourrait éviter au PF31, une cessation de paiement. Néanmoins, l’activité de permanence d’accueil reste insuffisamment financée et nous avons été dans l’obligation de fermer la permanence du vendredi. De même, l’accueil téléphonique qui a lieu aux mêmes horaires que l’accueil physique au local, ne peut toujours pas être convenablement assuré, selon l’affluence lors des permanences physiques. (Lien horaires de permanences d'accueil sur le site du PF31).

Actuellement, nous ne savons toujours pas si cette aide exceptionnelle nous sera versée, et si c’est le cas quel en sera son montant et la date de versement. Nous savons aujourd’hui que nous ne serons pas en capacité financière de maintenir les activités au-delà du mois de juin 2015.

Nous avons communiqué et échangé avec certain-e-s député-e-s et financeurs afin d'en savoir plus et de laisser définitivement derrière nous l'inquiétude qui est la nôtre depuis maintenant 6 mois. Nous sommes dans l'attente d'une réponse concrète.

 

Nous souhaitons une nouvelle fois remercier les personnes, associations, collectifs, etc… qui nous ont soutenu-e-s et sans qui cette mobilisation n’aurait pas eu autant d’ampleur. Nous vous tiendrons informé-es de l’évolution de la situation.

 

 

Télécharger :